Le projet éducatif du CFAG

 PROJET EDUCATIF DE L’ASSOCIATION

  1. PRESENTATION DU CFAG

Le respect des structures familiales et de celui des attitudes éducatives parentales sont à l’origine des statuts de notre Association dont la philosophie des actions pourrait se résumer ainsi :

Pour    – le respect de l’individu,

                        – la reconnaissance des valeurs humaines,

                        – l’efficacité des éducateurs.

Par      – l’adaptation des techniques proposées,

                        – la prise de conscience des responsabilités,

                        – le contrôle sérieux des aptitudes,

                        – l’exemple des formateurs (pédagogie de l’exemple).

Depuis sa création, notre Centre s’occupe particulièrement de la formation d’Educateurs, dans l’acceptation large du terme, c’est-à-dire incluant les dispositions naturelles et légitimes des parents ou des autorités de tutelle.

Le C.F.A.G étant une association laïque, nous restons neutres vis-à-vis des optiques idéologiques et confessionnelles au profit d’une tolérance qui n’est pas qu’un mot dans un texte flatteur, mais aussi une application vécue et une technicité efficace s’inscrivant comme un prolongement à l’éducation donnée par les responsables des mineurs qui nous sont confiés temporairement.

Notre formation s’ouvre sur un éventail d’options réfléchies et sécurisantes, notamment par l’aspect préventif que nous y introduisons.

La vocation première de l’Association est de former des cadres d’Accueils Collectifs de Mineurs aux différents niveaux de responsabilités (directeurs, gestionnaires, assistants sanitaires, et animateurs). Secondairement, nos équipes s’emploient à sensibiliser et à initier à des méthodes pédagogiques et à développer nos arguments éducatifs, envers de futurs animateurs professionnels et de futurs responsables de l’Education Populaire.

Nos actions toujours axées :

  • sur la prise en considération des besoins et des aspirations des différents types de cellules familiales ou de collectivités tutrices ;
  • sur le traditionnel équilibre des devoirs et des droits des individus et des groupes ;
  • sur la qualité exemplaire de l’éducateur

S’appuient sur l’acceptation des divers critères confessionnels, idéologiques, philosophiques, représentés dans notre Société.

Nous tenons à protéger notre autonomie financière afin de mieux ménager notre indépendance, notamment à l’égard des instances politiques, quelles qu’elles soient.

  1. LES OBJECTIFS

Outre la technicité des formateurs (potentiel et somme de connaissances), nous cherchons une attitude éducative permanente (capacités et qualités) et évolutive par rapport à des techniques nouvelles adaptables aux Centres de vacances, pour transmettre, stimuler, intéresser. Nous pensons que l’excès de permissivité conduit finalement à l’insécurité, il est donc à bannir. Nous ne saurions que conseiller le sens de la nuance.

Partant du principe que toute opinion sincère est respectable, nous exigeons de tous, le respect d’autrui notamment sur le plan professionnel, politique et philosophique.

Nous cherchons à maintenir l’équilibre des structures familiales, croyant ferme que les parents restent les éducateurs privilégiés de leurs enfants. L’accueil Collectifs de Mineurs est une structure temporaire, nécessairement artificielle parce-que codifiée, dès lors il apparaît inutile de brasser des théories inapplicables. Nous préférons des actions simples, des attitudes classiques, à toute « expérience » osée et peut-être dangereuse.

Cependant l’Accueil Collectifs de Mineurs étant un milieu valorisant complémentaire aux autres actions éducatives (famille, école,…) il apparaît important que l’imagination puisse s’exercer dans l’activité ; il faut apprendre à l’adulte comme à l’enfant à jouer de son imaginaire.

Nous exigeons de nos stagiaires une efficacité auprès des jeunes qui leurs seront confiés et, pour ce faire, nous leurs donnons un bagage technique et une documentation adaptables aux besoins des jeunes en vacances –sans démagogie- et aux possibilités matérielles des accueils collectifs et des organisateurs.

Nous essayons de permettre d’acquérir le sens des responsabilités, dans le respect des normes de sécurité morale et physique. Nous évaluons l’aptitude pédagogique, le comportement en collectivité des stagiaires.

Une technique peut se maîtriser rapidement au niveau des exigences; une attitude, physique ou mentale, est bien plus longue à dominer.

Faisons de nos animateurs des meneurs de jeu enthousiastes, compétents, sécurisants et responsables.

« Quelques réflexions à partir des objectifs CFAG »:

Le CFAG n’a rien d’autre que ses objectifs spécifiques pour lier ses intervenants :

– pas d’idéal politique et il n’en veut pas

– pas d’idéal confessionnel et il n’en veut pas

Il nous faut donc rechercher et cultiver d’autres liens. Ces liens sont avant tout amicaux, ne sont pas forcément spontanés et ne se forgent qu’à partir du respect de l’autre, ce qui engendre l’estime réciproque. Notre action doit passer par cette estime. Cela sous-entend des contacts, une action à long terme.

A propos de la reconnaissance des valeurs humaines :

Chaque membre d’un groupe a des choses à apporter qui sont dignes d’intérêt et de nature à faire évoluer le groupe. L’équipe de formateur a pour mission essentielle de provoquer l’écoute et de favorisera ainsi un climat de confiance qui se doit d’être réciproque.

Disponibilité, exemplarité :

Dans la vie du stage, faciliter les échanges entre les formateurs et les stagiaires est un objectif fondamental. Il convient de faire savoir, et de rappeler souvent, que l’intervenant est disponible, en permanence pour les stagiaires. Nous demandons aux futurs animateurs d’être disponibles envers les enfants, nous devons, pendant la session, l’être pour nos stagiaires.

Sens de l’effort – Dépassement de soi – Goût du travail de qualité

Les efforts des formateurs, pour eux-mêmes comme pour les stagiaires, vont dans le sens de l’exigence que chacun doit porter à ses productions. Chaque temps de travail, individuel ou collectif, et chaque mise en situation pédagogique doivent amener chacun à donner le meilleur de lui même et à ne pas se contenter d’approximations.

A propos des structures familiales

La famille a tendance à éclater, laissons, néanmoins, aux parents leur rôle de premiers éducateurs. Dans la majorité des cas nos stagiaires, notamment ceux de 17 ans, nous sont confiés par leurs parents. Si certains viennent les présenter et discutent avec l’équipe en début et en fin de session, (ce sont des temps de disponibilité à aménager, des temps forts pour la connaissance), il n’en demeure pas moins que la majorité de nos stagiaires échappent à ces critères et que partant de là, nous ne connaissons pas les préoccupations éducatives de la plupart des parents.

Pour rester en accord avec son éthique familiale, le CFAG a décidé de retenir certains critères :

  • Le respect des rythmes biologiques (se coucher, dormir, ne pas manger à n’importe qu’elle heure…)
  • La pédagogie de l’exemple
  • Le bon sens
  1. LES FORMATEURS

 Profil :  Le Formateur doit tout d’abord adhérer aux objectifs CFAG, les vivre.

 Qualités propres au formateur (valeur de l’exemple)

  • Disponibilité et mobilité
  • Conscience des responsabilités
  • Esprit d’initiatives
  • Refus de la démagogie
  • Travail en confiance
  • Dynamisme, maîtrise de soi
  • Respect de soi-même et des autres (hygiène corporelle, vestimentaire ; morale, valeurs humaines de la personne),
  • Conscience de ses limites,
  • Polyvalence et spécialisation,
  • Respect du matériel,
  • Remise en question par rapport à l’activité menée.

 Qualités propres à la relation :

  • Disponibilité envers les autres (attitude d’écoute)
  • Sens du travail d’équipe,
  • Sens de l’accueil

Qualités acquises par une formation extérieure

  • Facultés d’analyse, de réflexion, de synthèse et d’adaptation,
  • Spécialisation (utilisation de ses compétences)

La formation :

Lorsque le formateur stagiaire intervient dans différentes équipes, il bénéficie d’un bagage technique diversifié, de connaissances humaines multiples, d’une information plus large, ce qui lui permet d’émettre des critiques constructives.

Les seules difficultés observées par cette formation se situent au niveau de l’adaptation à un nouvel environnement, à une nouvelle équipe.

Souhaits :

  • Un formateur stagiaire à la fois, dans la même équipe d’animation
  • Pour la première session à encadrer, il est préférable que le formateur stagiaire retrouve l’équipe ou une partie de l’équipe qu’il a connue pendant sa formation, afin de se sentir sécuriser.

Difficultés rencontrées par les jeunes formateurs :

  • Inhérent à l’âge, (souvent peu de différence entre celui du stagiaire et celui du formateur), inconvénient et avantage, car permet de mieux comprendre le stagiaire dans son comportement, ses attentes
  • Sensation d’isolement dans l’équipe
  • Appréciations difficiles de la participation du formateur-stagiaire, notamment lors des travaux de groupes

Il est proposé :

  • De présenter le jeune formateur sous ses fonctions réelles,
  • D’associer le jeune formateur à l’ensemble des tâches matérielles et pédagogiques, sans oublier le travail administratif, riche en éléments de connaissances,
  • De créer un climat de confiance entre les membres de l’équipe,
  • De valoriser l’esprit d’initiative.

Perfectionnement du formateur :

Au sein du CFAG, et sous différentes formules :

  • Stages en différentes équipes, accueils collectifs de mineurs de différents types…
  • À l’extérieur du CFAG
  • Évaluation permanente du formateur par rapport à ses propres actions.
  1. LA SESSION

Toute session peut et doit dépasser le cadre restreint des Accueils Collectifs de Mineurs :

Nos buts :

  • Nous voulons avant tout informer l’animateur et former l’individu tout en conservant les impératifs Jeunesse et Sports et les objectifs CFAG. Ce qui signifie, faire sentir à chacun ses possibilités, découvrir ses limites et les dépasser sans oublier la transposition (adaptation).

Facultés d’adaptation :        Aux facteurs humains,

À l’environnement,

Aux cadres particuliers de la session.

Dans la pratique, la démarche CFAG est logique, structurée commune à toutes les sessions quelque soit la spécificité du stage, la composition de l’équipe. Donc il est nécessaire de présenter une unité face à cette démarche en sachant qu’elle doit être ponctuelle et adaptée aux différentes conditions propres à la session.

METHODES DE TRAVAIL :

  • Chercher tout d’abord un équilibre entre la partie théorique et la partie pratique au sein du stage
  • Faire en sorte d’être toujours cohérent
  • Respecter l’harmonie entre ce que l’on dit et ce que l’on fait (pédagogie de l’exemple) et respecter les 3 points : progression, adaptation et alternance.
  1. LES STAGIAIRES

A – L’évaluation :

  • Rappel des mentions attribuées :

Session satisfaisante – Non satisfaisante

  • Remarque préalables :
  • Bien préciser en début de session les critères retenus
    • Permanence de l’évaluation
    • Appréciation du comportement général,
    • Explication des mentions d’évaluation particulière à l’équipe
  • Etre en possession d’un maximum de critères d’évaluation
  • Mentionner l’intérêt, la participation, l’enthousiasme, les initiatives, la prise de parole, la maturité, le discernement, la volonté, la curiosité, le sens des responsabilités, les problèmes liés à la vie collective, la passivité, l’aptitude à l’encadrement de tel âge….
  • Remplacer les mentions répétitives du comportement général par une formule synthétique. La formation étant autant un travail au niveau d’une action documentaire qu’une accumulation de connaissances, il semble important que chaque stagiaire soit évalué de façon globale, objective et précise.

– Nécessité aussi de relever les particularités positives et négatives de                chaque individu, car il est anomal que dans un même stage tout le                  monde ait la même appréciation.

  • Se méfier des interprétations possibles à l’intérieur des formules.

Commentaires sur notre grille

  • La prise de notes: les notes doivent être parfaitement utilisables, soignées, consciencieuses, méthodiques
  • La documentation: une documentation personnalisée fait la qualité des fiches.
  • Les activités: évaluation des possibilités du stagiaire, évaluation du travail (cheminement)
  • En collectif: leader, répartition des tâches, ouverture vers autrui, communication
  • En individuel: persévérance, créativité, intérêt, respect du matériel, habileté, soin, confiance en soi, (besoin de stimulation, d’encouragement) : nécessité de la présence active de l’encadrement.
  • La pédagogie : ne pas être ambitieux dans l’évaluation. La pédagogie est liée à l’expérience.

Le stagiaire manque souvent d’expérience et le temps imparti est bien trop court pour avoir une idée exacte. Il faut donc essayer d’aller à l’essentiel et apprécier l’aisance, la présentation, l’attitude, la liberté vis-à-vis d’un document…

B – Les indicateurs d’acquisition

  Il nous parait intéressant de se fixer des points repères permettent d’évaluer l’évolution du groupe de stagiaires.

A tire d’indication, certaines équipes ont retenu :

  • Degré de participation :  – à la vie collective

– aux travaux de groupes,

– aux mises en commun

  • Bagage technique fourni : visualisé sur panneau

Acquis : jeux, chants, danses, techniques manuelles, techniques d’expression.

  • Pédagogie : jeux, chants, danses, contes, organisation des promenades.

Les bilans en session BAFA-BAFD

  • Individuel « coup par coup »
  • Collectif quotidien
  • Individuel en fin de session